Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info

Dymaxionon

Dymaxionon Membre
Passionné d'automobile
Ses Infos
Inscrit depuis le :
07 mai 2017
Homme Homme
▼ Afficher les détails Statistiques


On parle de moi
FERRARI WORLD
02 février 2018 à 16h01
FERRARI WORLD vous a mentionné sur le sujet Romaric Jaffré Collection [ LOHEAC : BONNE ANNEE 2020 ]
FERRARI WORLD
02 février 2018 à 15h39
FERRARI WORLD vous a mentionné sur le sujet Romaric Jaffré Collection [ LOHEAC : BONNE ANNEE 2020 ]
FERRARI WORLD
02 février 2018 à 15h10
FERRARI WORLD vous a mentionné sur le sujet Romaric Jaffré Collection [ LOHEAC : BONNE ANNEE 2020 ]
FERRARI WORLD
02 février 2018 à 12h23
FERRARI WORLD vous a mentionné sur le sujet Romaric Jaffré Collection [ LOHEAC : BONNE ANNEE 2020 ]
Son Live
Dymaxionon
Dymaxionon a obtenu un nouveau succès !
Succès inscription or Succès inscription or

Succès attribué après deux ans d'inscription.

Le 08 Mai 2019 à 17h21
Dymaxionon
Dymaxionon a obtenu un nouveau succès !
Succès inscription argent Succès inscription argent

Succès attribué après un an d'inscription.

Le 30 Juillet 2018 à 18h19
Dymaxionon
Dymaxionon a obtenu un nouveau succès !
Succès inscription bronze Succès inscription bronze

Succès attribué après 6 mois d'inscription.

Le 07 Novembre 2017 à 11h46
Dymaxionon Mercedes 300 SL
Le 03 Juillet 2017 à 20h39
Dymaxionon
Le 27 Juin 2017 à 00h54
Dymaxionon De Tomaso Pantera
Le 26 Juin 2017 à 20h53
Dymaxionon Saab 99 GL (1974)
Le 26 Juin 2017 à 15h41
Dymaxionon VW Karmann Ghia
Le 25 Juin 2017 à 01h06
Dymaxionon Panhard CD coach 1962
Le 23 Juin 2017 à 17h21
Dymaxionon
Le 18 Juin 2017 à 11h24
Concours de beauté sur le design automobile [ Qui sera le "Styliste FA 2019" ? ]
Cette semaine, je propose la mythique Mercedes 300 SL et ses inimitables portes papillon :

Sur le forum Pratique le 03 juillet 2017 à 20h40
Le positionnement de SEAT & SKODA ? ( low-cost ou généraliste ? )
Citation :


Bonfim
Sacrifier certaines fonctionnalités annexes, ou redondantes, ne fait que renforcer l'objectif premier du produit.
C'est cohérent avec mon propos.
Par exemple, je suis opposé au Parking Assist. Dans ma conception, cette fonction que je trouve inutile et redondante (je me gare plus efficacement par moi même), pollue l'élégance de la réponse du produit au besoin.

Dymaxionon
Je te suis à l'exception de ton dernier paragraphe.
Je trouve au contraire que la polyvalence, la synthèse entre les différents besoins de l'utilisateur, est un des objectifs les plus forts à prendre en compte dans la conception du produit.
Certains véhicules seront dédiés aux performances, d'autres au transport, d'autres auront pour principal objectif la polyvalence.
Et c'est là par exemple une des forces d'un constructeur comme Skoda. Être capable d'être excellent dans ses propositions en terme de synthèse des besoins, de polyvalence. C'est une prouesse particulièrement difficile.
Je tiens personnellement beaucoup à cette polyvalence. Ma relation avec mon véhicule fait que celui ci est unique, et doit répondre à mes attentes partout et tout le temps. Si j'avais un cabriolet, une sportive et une berline, il me semble que lorsque je serais au volant de l'un, je chercherais toujours les caractéristiques de ceux restés au garage.
J'attends justement qu'un véhicules fasse la synthèse de mes besoins et me donne au mieux et en permanence cette liberté de mouvement, de transport et de plaisir.


Bonjour r16 ts , je ne te réponds que maintenant.

C'est là où j'aimerais revenir sur certains points.
Nous avons montré que l'auteur d'une oeuvre à vocation fonctionnelle tente d'accéder à une forme de justesse technique et stylistique à travers l'unicité du sens de cette oeuvre. Alors, démontrons cette idée par l'absurde ; plaçons-nous du point de vue d'un ingénieur automobile qui défend l'idée inverse, à savoir que c'est la pluralité des sens d'un concept qui lui permet d'accéder à une forme de cohérence.
Il va rechercher la polyvalence technique de l'auto qu'il conçoit, en tentant de la perfectionner​ en tout point de vue. Pour en augmenter l'adhérence, il choisit des pneus larges, et étudie la forme de la carrosserie dans le but de plaquer la voiture au sol. Il poursuit ses recherches, cette fois dans le but de réduire la consommation du moteur. Mais il se confronte à un premier problème : les solutions techniques qui permettent d'augmenter l'adhérence déteriorent fortement l'aérodynamisme du véhicule. La voiture va donc consommer plus ! Alors faut-il finalement choisir des roues moins larges, et réduire la déportance liée aux formes particulières​ de la carrosserie ? Le compromis semble en effet la seule solution.
Ici, nous n'avons évoqué qu'une des inombrables contradictions soulevées par l'ingénieur tout au long de la conception du véhicule. Alors qu'obtient-on au final, une voiture polyvalente, qui répond "moyennement" à toutes les demandes de la clientèle ?
Ne retrouvons-nous pas indiscutablement l'uniformisation technique et stylistique dont je parlais dans mon tout premier message ? La polyvalence, finalité absolue du fantasme automobile moderne, n'y tuerai-t-elle pas toute forme d'unité, voire d'aboutissement ? C'est ce que je vais tenter de montrer encore différemment, en réfléchissant à l'automobile à travers l'exemple de l'Homme.
Contrairement aux animaux, l'Homme est un être naturellement polyvalent. Il sait marcher, courir, nager, et possède un outil très particulier puisqu'il n'est spécifique à aucune utilisation précise : sa main. Mais ses capacités physiques sont en soi très limitées. On peut dire que la polyvalence physique intrinsèque à l'Homme est aussi sa faiblesse. L'individu, être caractérisé par sa singularité, ne peut donc pas définir son existence à travers cette polyvalence. Ce sens, unique, est de nature psychologique. La prise de conscience, purement intellectuelle, de la singularité de sa construction psychologique lui permet d'affirmer sa personnalité propre. L'auteur, en exprimant son énergie créatrice à travers son oeuvre, en est la parfaite illustration. Toute oeuvre est en effet l'image de sa propre personnalité, en ce sens que l'expression consciente de la réflexion subjective de son auteur en est l'intention essentielle.
C'est pour cette raison que l'Homme ne peut en apprécier pleinement la polyvalence. Il ne peut la considérer comme un tout ; il est donc contraint d'en dissocier tous les aspects, à l'image de l'ingénieur dans l'exemple précédent.
Sans pouvoir en concevoir ni en percevoir la totalité, l'Homme, qu'il en soit l'auteur ou l'observateur, ne recherche pas la polyvalence dans une oeuvre. Il doit obligatoirement en restreindre le sens, afin d'en apprécier la cohérence et l'universalité.
J'espère que ces deux nouvelles démonstrations, que j'aurais aimé développer encore davantage, t'ont convaicu. Je respecte complètement ton point de vue, et ne doute aucunement du fait que l'on puisse apprécier les nombreuses qualités routières d'une Skoda Octavia ou d'une Seat Leon. Mais si l'on reconstruit la totalité du raisonnement depuis le sens initial de toute forme de création, il devient indéniable que l'uniformisation stylistique et technique grandissante est à l'origine d'une crise sans précédent dans l'automobile. Je t'invite donc après ce long et passionnant débat, à relire ce que j'ai écrit dans mon premier message, en tenant compte de toute l'argumentation que j'ai développée dans les messages suivants.
Sur le forum Pratique le 03 juillet 2017 à 02h07
Concours photo 1:43 - saison 2020 # 09 :
Bravo à ce superbe podium ! Je suis confus de n'avoir pas publié mon vote...
Avec le thème de facel, la semaine s'annonce haute en couleurs !
Sur le forum Pratique le 03 juillet 2017 à 00h15
Concours de beauté sur le design automobile [ Qui sera le "Styliste FA 2019" ? ]
Voici mon vote :

1) facel55
2) mig_lyon
3) FERRARI WORLD
4) marc22v8
5) ludovic1300
Sur le forum Pratique le 02 juillet 2017 à 23h11
Le positionnement de SEAT & SKODA ? ( low-cost ou généraliste ? )
Citation :


C'est plus subtil que ça. Jobs n'hésitait pas à sacrifier certaines qualités à ses produits afin qu'ils soient plus "purs" et "no less". C'est une délicate alchimie.


Je trouve ce débat de plus en plus passionnant (et de plus en plus difficile lorsqu'il s'agit d'expliquer son raisonnement à l'écrit avec le maximum de clarté).
Je pense que l'on peut trouver une réponse à notre questionnement.
Tout d'abord r16 ts , l'idée que tu développes dans ton raisonnement selon laquelle la dimension technique de l'automobile peut être à l'origine d'une forme de beauté, est indiscutablement juste. Prenons un exemple. Un grand aérodynamicien du XXe siècle (peut-être Charles Deutsch ?) faisait remarquer qu'une voiture très aérodynamique est une belle voiture. Cela signifie qu'une voiture dont le sens se rapporte exclusivement à ses qualités aérodynamiques est belle lorsque tous les éléments qui la composent sont spécialement étudiés dans le pur souci d'optimiser son aérodynamisme. Je pense que tu es pour l'instant d'accord avec moi. On peut élargir cette constatation ; c'est ce que j'ai fait, en montrant dans un de mes précédents messages que toute oeuvre se base sur l'idée paradoxale qu'elle atteint une forme de beauté et d'universalité que lorsque l'auteur de cette oeuvre parvient à la concevoir à travers l'unicité de son sens. Dans l'automobile, ce sens est exclusivement technique : je te rejoins encore une fois. J'ai cité l'aérodynamisme, mais il existe de nombreux autres exemples : la sécurité passive, la légèreté du véhicule, sa rapidité en ligne droite ou au contraire dans les virages, sa solidité et sa longévité, son économie en carburant, son habitabilité... Ainsi, toute voiture doit avoir son sens technique propre. D'ailleurs, la simplicité de sa conception renforce son unité d'ensemble, et lui permet d'accéder à une forme de beauté.
La beauté se manifeste lorsque chaque aspect du concept intrinsèque à une oeuvre a une raison d'être inhérante au sens global de cet oeuvre.
Prenons l'exemple du célèbre poème "Melancolia" tiré des Contemplations de Victor Hugo. C'est un poème très engagé, qui dénonce le travail des enfants à l'usine au XIXe siècle. Il y a là un paradoxe : la poésie possède une part stylistique forte, que l'on pourrait considérer "superflue" lorsqu'il s'agit de défendre un cause engagée. Pourtant, le souci du style ne fait pas barrage à la dimension engagée du poème, bien au contraire : il ne fait miraculeusement que la sublimer. Le sens du poème devient universel car il parvient, à travers la recherche de singularité stylistique, à en dépasser la dimension utile, engagée. Il en est de même dans l'automobile : la recherche stylistique, si elle est inhérente au sens global et unique d'un concept particulier, finit par le dépasser.
En ce sens, Bonfim vient confirmer cette thèse. Le design peut apporter une pureté et une cohésion dans son sens global encore supérieures, car en limitant certaines qualités utiles d'un objet, il en restreint et en affine le sens. Tout est en effet question d'équilibre, et demande un véritable effort de réflexion.
L'idée de polyvalence, à l'inverse, est alors complètement absurde, car elle conduit à de profondes contradictions entre les différents sens d'un même concept. Les divergences induites par la pluralité des sens se renforcent avec le temps, au point de tous les détruire. De la même façon, vouloir courir deux lièvres en même temps n'a rien d'une intention cohérente. C'est pourtant l'opposé que défend l'industrie automobile aujourd'hui.
Sur le forum Pratique le 30 juin 2017 à 02h06
Le positionnement de SEAT & SKODA ? ( low-cost ou généraliste ? )
Citation :


Le débat est intéressant et mériterait de pouvoir y consacrer davantage de temps.
Je confirme que l'objet technologique participe d'un processus de création; là où nos avis divergent est que ce processus de création se satisfait à mon sens entièrement des résultats technologique et pragmatique (au sens de l'adéquation à l'usage).
J'entends par décadence le fait d'investir une énergie contre-productive dans une volonté d'introduire artificiellement une notion de beauté ou de rêve dans un objet technologique au risque de le rendre moins performant. Un exemple typique est la production actuelle de la marque DS.
La beauté automobile, pour moi, nait uniquement de l'élégance technologique et de la manière dont l'ingénieur répond au besoin de l'utilisateur.
C'est la conception technique, le travail de l'ingénieur, qui donne sa beauté à un objet technologique.
Le travail du designer ne fait que le pervertir.


En fait, nous sommes peut-être d'accord toi et moi. Mais je pense que tu n'utilises pas toujours les bons termes.
Intéressons-nous à la production actuelle de la DS. Elle nous afflige tous les deux pour les mêmes raisons, en ce sens qu'elle témoigne d'une tendance nouvelle dans l'industrie automobile à vouloir dissocier le travail de l'ingénieur et celui du designer. C'est parfaitement absurde ! Comment peut-on concevoir un objet industriel cohérent si la "forme" du produit est dissociable du "fond" ? Cette séparation "artificielle" comme tu le dis à juste titre, est inévitablement à l'origine d'une forme de contradiction.
Cependant, il est tout aussi absurde de nier la part fondamentale du design dans l'objet industriel. En France, des génies tels que Louis Bionier, Philippe Charbonneaux ou Flaminio Bertoni ont éclairé la dualité à l'origine du design automobile : celui-ci doit servir la technique, tout en la dépassant.
J'ai montré dans mes précédents messages que l'automobile doit pouvoir dépasser ses principes fondamentaux sans jamais les contredire : c'est ainsi qu'elle progresse. La recherche, alors indispensable, d'un caractère technique et stylistique propre doit faire l'objet d'une réflexion profonde, que l'on peut apparenter à celle de l'interprète en musique ou du philosophe. Car sans cette recherche d'unité, à la fois globale et fondamentale dans l'émergence d'un concept automobile, ses nombreuses contradictions intrinsèques font régresser l'automobile toute entière.
Aujourd'hui, l'industrie défend l'idée que la part artistique et philosophique du design relève du fantasme. Même si cette affirmation est fausse (et je l'ai déjà démontré), elle tente de l'interpréter de deux manières : une plus pragmatique (très "allemande" ), dénigrant toute forme de fantasme, c'est-à-dire ici d'aspect artistique et métaphysique dans le design, et une autre qui au contraire érige un "culte du fantasme" profondément incohérent (comme la marque Tesla). Dans les deux situations, il est impossible d'atteindre quelque forme d'universalité, puisqu'elles accumulent les absurdités et les contradictions. Leur sens ne peut donc pas se conserver dans la durée, seulement dans l'instant précis de la production et de la vente des produits.

Es-tu d'accord avec mon raisonnement ? Si tu relis par ailleurs mes deux derniers messages, le trouves-tu pertinent ?
J'attends ta réponse avec impatience ;) .
Sur le forum Pratique le 29 juin 2017 à 21h37

Pas encore de commentaire.

Mon activité sur Caradisiac
Son activité sur Caradisiac
Ses derniers avis déposés
Ses derniers commentaires
Aucune activité
Cadre photo
A la une
A la une
Le bloc "A la une" vous permet de personnaliser votre espace comme vous le souhaitez. Ajoutez du texte, des photos, des vidéos ou des liens vers vos sujets préférés, pour les partager avec qui vous voulez !


Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.