jensen

jensen Pilote pro
Ses Infos
Inscrit depuis le :
12 janvier 2004
Homme Homme
le 13 mars 1966

Sexe :
Homme

Ville :
GRENOBLE

Statistiques


Alerter les modérateurs
On parle de moi
breizhman44
17 février 2017 à 22h18
breizhman44 vous a mentionné sur le sujet Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)
Tomcraft
05 février 2017 à 14h03
Tomcraft vous a mentionné sur le sujet [Sujet officiel] La Porsche 959, formidablement fabuleuse!
doubl'arbre
18 janvier 2017 à 17h33
doubl'arbre vous a mentionné sur le sujet Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)
NyvetDuPiC
02 janvier 2017 à 20h43
NyvetDuPiC vous a mentionné sur le sujet [Topic officiel] Monica : Une aventure française sans lendemain...
Mouss-35
03 décembre 2016 à 23h22
Mouss-35 vous a mentionné sur le sujet Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)
Pollux973
09 novembre 2016 à 19h32
Pollux973 vous a mentionné sur le sujet [Topic officiel] Les bonnes occasions
Mouss-35
01 octobre 2016 à 14h13
Mouss-35 vous a mentionné sur le sujet Nos voitures : leurs vies, leurs entretiens ect ...
Pollux973
27 juin 2016 à 19h54
Pollux973 vous a mentionné sur le sujet Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)
Son Live
Le Topic des engins blindés (Index en page 1)
15mm d'acier sous 30% d'incidence à 2000m
21mm à 1500m
29mm à 1000m
40mm à 500m
52mm à 100m
Sur le forum Les clubs le 24 février 2017 à 19h43
Le Topic des engins blindés (Index en page 1)
M3/M5 Stuart : Eternels ? [:gilles reims:2]



















La désastreuse campagne de mai/juin 1940 qui verra la déroute des forces Franco-Britanniques oblige les USA à réviser très sérieusement sa politique en matière d'engins de combat blindés.
Il est désormais très clair que le petit M2 "Light Tank" est en effet tellement léger qu'il ne ferait pas le poids face à des Panzers dont on sait parfaitement dans les hautes sphères qu'il faudra les affronter un jour ou l'autre malgré l'avis contraire de la population enfermée dans une politique farouche de stricte neutralité à l'égard des "événements" européens. :sic:

On reprend donc la formule du M2 mais considérablement améliorée :

-Nouveau système de recul du canon de 37mm (ce dernier étant modifié mais conservé malgré des capacités balistiques très moyennes)

-Blindage plus épais (entre 13 et 51mm suivant les endroits)

-Suspension revue

L'amélioration du blindage impose logiquement une augmentation considérable du poids du nouveau M3 qui atteint désormais 12,7 tonnes, une valeur assez importante compte-tenu de la taille modeste de l'engin.

Raison pour laquelle la roue tendeuse voit son diamètre élargi et surtout son emplacement visiblement modifié, cette dernière permet désormais à la chenille de rester en contact avec le sol sur une plus longue surface et donc d'éviter un "plantage" du char en terrain meuble, la pression au sol de 0,72kg/m2 restant dans le domaine du raisonnable.


La roue tendeuse est de plus grande taille que sur le M2 et "posée" plus bas, c'est de cette façon qu'on arrive à les différencier facilement. :oui:




Toujours équipé de son moteur Continental en étoile de 262cv à 2400Trs il est cette fois-ci accouplé à une boite mécanique à 5 rapports au lieu de 4, cette dernière permettant une accélération plus franche et des reprises plus nerveuses par rapport au M2.


Le moteur à 7 cylindres en étoile refroidi par air installé à l'arrière en position verticale.




Les premiers exemplaires sortent des chaines de production en mars 1941 et 170 d'entre-eux sont alignés par les Britanniques en Afrique du Nord où l'on ne peut pas dire qu'ils se distinguent particulièrement... :sic:

En effet leur pièce de 37mm n'est plus du tout dans l'air du temps et les combats qui eurent lieux face aux Panzers de Rommel seront sans appel.


La réutilisation de matériels capturés était très courante dans le désert.




On note sur les engins "ex-anglais" la présence de déviateurs de poussière latéraux.




Débarrassés de leurs deux mitrailleuses de 7,62mm à poste fixe servies par le pilote qui ne servaient au demeurant strictement à rien les Stuart seront très rapidement assignés à d'autres tâches que le combat antichar, leur fiabilité et leurs performances générales en faisant des engins de reconnaissance idéaux. :sol:



Piètre combattant le M3 sera par contre un excellent engin de reconnaissance.




S'en est d'ailleurs au point que les ateliers régimentaires anglais en viennent à les débarrasser de leur tourelle pour les alléger et augmenter encore leurs performances.

Capable de gravir une pente de 30°, un obstacle vertical de 0,60m, une tranchée ouverte de 1,80m et une coupure humide de 0,90m tout en préservant une vitesse de pointe de 58km/h sur route et encore de 30km/h en tout-terrain tout en étant d'une fiabilité inédite en Europe le M3 fait parfaitement l'affaire en tant que char de découverte. :jap:








Sa capacité d'emport en munitions est toujours aussi conséquente d'ailleurs : 174 obus de 37mm et 7500 projectiles de 7,62mm.

Fin 1941 l'URSS se tourne vers les USA et acquiert "sur étagère" 1676 M3 afin de compenser ses pertes terribles engrangées depuis le mois de juin et l'invasion Allemande.

Faute de mieux les équipages de l'Armée Rouge "feront avec", tout en notant l'inefficacité du canon de 37mm et surtout le comportement capricieux du moteur Continental.
Ce dernier étant issu en droite ligne de l'aéronautique il exige un indice d'octane très élevé pour fonctionner correctement (et durablement...) or le carburant Russe n'a jamais été réputé pour sa grande qualité. :hihi:

L'engagement du M3 avec les USA commence aux Philippines face aux forces Japonaises, c'est le seul endroit du champ de bataille de la seconde Guerre Mondiale où le char ne fut pas dépassé dès sa mise en service car les Nippons n'ont pas grand'chose de beaucoup mieux à lui opposer... :o


Pacifique.




De plus le conflit dans le Pacifique se résume surtout pour les blindés au soutient de l'infanterie et à la lutte contre les points fortifiés.
Le tube de 37mm redevient redoutable avec le tir de l'obus Canister M2 doté de 122 billes d'acier, un projectile très efficace face à des fantassins à découvert. :sic:


Ce M3 n'a plus bougé depuis que les forces Japonaises l'on mis hors de combat dans les îles Salomon en... 1943 !




Les organisateurs Américains de l'industrie de guerre avertissent alors les bureaux d'études que très rapidement les moteurs en étoile refroidis par air qui équipent de nombreux blindés US (dont le M3) devront être réservés en priorité aux forces aériennes.

Cela tombe bien pour le Stuart puisque le moteur à toujours posé un problème car installé à l'arrière son arbre qui le reliait à la transmission située elle à l'avant traversait littéralement la chambre de combat et empêchait la pose d'un panier de tourelle par exemple.


Vue fantôme du Stuart M3.
On y voit bien l'arbre de transmission qui "traverse" littéralement la chambre de combat...
Bien entendu protégé par un carénage sa présence posait néanmoins de gros problèmes à l'équipage.




C'est pourquoi le M5 à la coque redessinée apparaît dès avril 1942. :oui:

Encore une fois alourdi par la pose d'un blindage plus conséquent (67mm à l'avant) et désormais d'un poids de 15 tonnes les deux V8 Cadillac jumelés refroidis par eau de 242cv à 3400Trs installés à bord ne sont pas de trop pour mouvoir l'ensemble.


Ici avec son kit de débarquement en eau profonde.





Gros point positif par l'adjonction d'une boite de vitesses de type Hydramatic à 4 rapports qui simplifie énormément la tâche du pilote.

L'arbre de transmission cette fois-ci installé au-dessus du plancher n'est plus un obstacle pour l'équipage qui dispose désormais d'un panier de tourelle, cette dernière restant à rotation manuelle.


Le réaménagement de l'intérieur a été très salutaire pour les quatre membres d'équipage.






On en profite pour améliorer l'accès à bord, en particulier pour le pilote et son "adjoint" qui disposent de trappes d'évacuation au-dessus d'eux infiniment plus pratiques que les ouvertures creusées dans le glacis des versions précédentes.
L'arc avant est désormais totalement incliné et permet de faire plus facilement ricocher les projectiles ennemis.



Pilote et copilote ont dorénavant une "vraie" trappe d'évacuation.




Proposé aux forces Soviétiques en 1943 le M5 y sera poliment refusé après l'essai de trois engins...

Il restera par contre un blindé très performant dans le domaine de la reconnaissance, équipant jusqu'à la fin du conflit les forces Britanniques, Françaises libres mais aussi Chinoises.


Très agile en tout-terrain, avec une vitesse encore élevée (30km/h) dans de telles conditions.





La production du M5 cesse en juin 1944, moment où le M24 Chaffee fini sa mise au point avant d'entrer en unités dès le mois de décembre.








De très nombreuses versions des M3/M5 seront mises au point, on note en particulier la fabrication de quelques dizaines de chars lance-flammes pour le front du Pacifique où la modification d'engins "fatigués" en ravitailleurs de munitions par exemple.

Les quelques tentatives pour en faire des lance-roquettes, des affûts de DCA ou des porte-mortier de 81mm se solderont par des échecs faute de place à bord pour les munitions.

Seule une version désignée M8 Howitzer Motor Carriage fut produite en grande série entre septembre 1942 et janvier 1944 par Cadillac.
Basée sur le M5 elle disposait d'une tourelle ouverte abritant un obusier de 75mm doté de 46 coups et d'une mitrailleuse de 12,7mm approvisionnée à 400 coups.


M8 Howitzer.




Un crochet d'attelage lui permettait de tracter une remorque emportant environ 90 obus, conférant au M8 une bonne capacité en matière de soutient rapproché aux unités d'assaut.

Les obus emportés étaient généralement des explosifs de type M48 ou des projectiles au phosphore de type M89.


Italie 1944.
Ces M8 prennent à partie un ennemi posté sur les hauteurs.





Scène de libération, sud de la France, août 1944.




La production se décompose comme suit :

M3 : 13859 exemplaires
M5 : 8885 exemplaires
M8 : 1778 exemplaires


Après-guerre les engins survivants seront versés aux effectifs de très nombreuses nations :

M3/M5 : Belgique, Australie, Chili, Chine, Equateur, Cuba, France, Haïti, Inde, Mexique, Philippines, Paraguay, Salvador, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Turquie, Pays-Bas, Italie, Portugal, Venezuela, Grande-Bretagne, Colombie, Uruguay, Brésil...

M8 : Tunisie, Taïwan, Sud-Vietnam, Laos, Cambodge, France.

Ces engins resteront en service durant de longues années, la France elle-même utilisera encore largement ses M8 en Algérie où son obusier était très efficace face à des éléments retranchés en zone montagneuse hors de portée avec des tirs tendus.


Les M8 resteront encore appréciés lors de la guerre d'Algérie.




Le Brésil remet à niveau 110 M3 au début des années 70 notamment avec l'installation d'un Diesel Scania de 300cv et d'un canon de 90mm DEFA Français.

Le Portugal a expédiée trois M5 pour l'escorte de ses convois en Angola en 1967, ils y serviront jusqu'en 1972.
Et ne croyez pas que l'histoire s'arrête la ! :buzz:

En effet le Paraguay en met douze sous cocon en 1996 et décide de les remettre en ligne aux début des années 2000 ! :oui:
En 2010 dix d'entre-eux sont même totalement révisés, débarrassés de leur tourelle de 37mm au profit d'une simple mitrailleuse de 12,7mm afin de servir d'engins d'instruction.


Défilé d'engins Paraguayens.
En 1957 ? Non en 2002 ! :o




Seul pays d'Amérique du Sud avec la Bolivie sans accès maritime le Paraguay est en excellents termes avec ses trois voisins et ne voit absolument aucun intérêt à acquérir du matériel de guerre plus moderne... :bah:

Il est à noter qu'il dispose toujours en 2017 pour sa Garde Présidentielle de chars plus lourds : Des M4 Sherman ! :ange:

L'aventure n'est donc pas finie... Pas mal pour un engin qui accuse désormais plus de 75 ans !!!! :ddr:

Coup de chapeau à nos amis Suisses pour ce M3 impeccablement restauré du Musée de Reuenthal ! [:raimon]





Le M3 comme si vous y étiez : https://www.youtube.com/watch?​v=L4czV700Pes


En voila qui ne font pas semblant :p : https://www.youtube.com/watch?​v=OkGO__w7IkY


Ce M5 peut encore faire mal [:yetet] : https://www.youtube.com/watch?​v=vvkLaa9bogU



 :coucou:
Sur le forum Les clubs le 21 février 2017 à 18h48
Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)
Citation :


Je suis déçu ...



Ah ? :o
Sur le forum Pratique le 18 février 2017 à 19h59

Pas encore de commentaire.

Mon activité sur Caradisiac
Son activité sur Caradisiac
Ses derniers avis déposés
Ses derniers commentaires
Aucune activité
A la une
A la une
Le bloc "A la une" vous permet de personnaliser votre espace comme vous le souhaitez. Ajoutez du texte, des photos, des vidéos ou des liens vers vos sujets préférés, pour les partager avec qui vous voulez !

Albums photo

 
Copyright © Car & Boat Media - Tous droits réservés

Caradisiac, 1er site d’actualité automobile : info auto en continu pour découvrir les dernières nouveautés dans le domaine de l’automobile avec tous les essais de voiture et d’accessoires (GPS, radars, tuning). Evaluez au mieux la valeur de votre véhicule avec la cote auto gratuite et consultez également nos guides d’achat neuf et occasion afin d’effectuer votre achat en toute tranquillité.